Grève : une situation insupportable pour les usagers, selon la FNAUT IDF

Pour la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT) Île de France, le droit de se déplacer est tout aussi incontestable que le droit de grève.

- Publicité -

La FNAUT IDF est en colère. «Depuis jeudi 5 décembre, constate-t-elle, les usagers des transports subissent les pénibles conséquences des grèves SNCF et RATP contre la réforme des retraites. Certains ont pu trouver des solutions provisoires (jours de congé, absences comprises par leurs employeurs, etc). Elles ne peuvent se prolonger au fil des jours de grève. Or, il faut bien se rendre à son travail, aller à un rendez-vous médical, etc. Et ce sont les personnes les moins favorisées qui sont le plus pénalisées».
 
Pour la FNAUT IDF, «les rares transports disponibles donnent lieu à des bousculades qui mettent en jeu la sécurité des voyageurs. La situation actuelle n’est donc pas supportable. Si le droit de grève est incontestable, celui de pouvoir se déplacer l’est tout autant et celui de ne pas faire grève l’est également. Aussi le blocage de certains centres-bus RATP par des grévistes, constaté ce (mardi, ndr) matin, est inacceptable et réduit un peu plus l’offre de transport bus déjà faible. Nous demandons instamment aux parties concernées, gouvernement et syndicats, de négocier sérieusement et au plus vite, dans un esprit constructif. Les perturbations subies par les voyageurs ne sauraient durer plus longtemps».