IAG affiche à nouveau de lourdes pertes au T1 2021

Le groupe aérien, maison mère de British Airways, annonce une perte d’exploitation de 1,14 milliard d’euros au premier trimestre 2021. En cause : les restrictions de déplacements liées à la pandémie. 

La reprise n’est pas pour tout de suite au sein du groupe IAG ! La maison mère de British Airways affiche une perte nette légèrement supérieure à celle prévue par les analystes à hauteur de 1,17 milliard d’euros. Au total, le transporteur aérien n’a opéré qu’à 20% de ses capacités au cours des 3 premiers mois 2021. Les compagnies Iberia, Vueling et Aer Lingus prévoient une faible augmentation de leurs capacités pour le second trimestre avec une capacité de vols de 25%. Malgré un déconfinement progressif à travers l’Europe et l’accélération des campagnes de vaccination, le groupe reste donc prudent sur sa reprise de trafic en préférant limiter encore les coûts liés à l’exploitation. 

> A lire aussi : IAG et Lufthansa : pertes proches de celles d’Air France-KLM en 2020

Pour rappel, en 2020, le groupe affichait une perte de 1,68 milliard d’euros au T1, pour un chiffre d’affaires de 968 millions d’euros. Désormais, pour IAG, l’heure n’est plus à se fixer d’objectif, «compte tenu de l’incertitude sur le calendrier de la levée des restrictions de voyage des gouvernements, et de l’impact et de la durée du Covid-19».