IATA prévoit un retour aux bénéfices dès 2023 pour les compagnies aériennes

195

L’Association internationale du transport aérien (IATA) prédit un retour aux profits d’ici à 2023 après avoir revu à la hausse ses estimations pour 2022. 

Si le retour à la « normale » n’est pas encore d’actualité, les pertes cumulées devraient atteindre 9,7 milliards de dollars en 2022 pour les compagnies aériennes. Une somme importante, qui reste néanmoins en deçà des prévisions de IATA qui tablait sur une perte de 11,6 milliards de dollars, contre 42,1 milliards en 2021 et 137,7 milliards en 2020. 

Selon l’organisation : « La forte demande refoulée, la levée des restrictions de voyage sur la plupart des marchés, le faible taux de chômage dans la plupart des pays et l’augmentation de l’épargne personnelle alimentent une résurgence de la demande qui verra le nombre de passagers atteindre 83 % des niveaux pré-pandémiques en 2022. »

> A lire aussi : Les pilotes de easyJet tirent la sonnette d’alarme, le personnel de Ryanair se met en grève

En termes de chiffre d’affaires, les compagnies prévoient de retrouver, en 2022, 93,3% des niveaux de 2019 portés par une hausse du nombre de passagers, soit 782 milliards de dollars. Le revers de la médaille : les compagnies aériennes n’avaient pas anticipé un retour aussi rapide des voyageurs. Résultat : on assiste depuis plusieurs semaines à des scènes de chaos dans les aéroports et certaines compagnies ont déjà annoncé la réduction de leur trafic pour palier à un manque de personnel cet été.