La compagnie Brussels Airlines menacée de faillite

Le groupe Lufthansa pourrait laisser sa filiale Brussels Airlines faire faillite si aucun accord de sauvetage n’est conclu avec le gouvernement belge.

- Publicité -

D’après le journal la Libre Belgique, la compagnie allemande n’exclut plus la possibilité de laisser tomber Brussels Airlines avec en perspective un dépôt bilan. Les membres des conseils d’administration de Brussels Airlines et du groupe Lufthansa doivent se réunir lundi 22 juin, mais un responsable de la communication de Lufthansa a déclaré qu’il n’y avait actuellement « aucun projet de vente de Brussels Airlines et que la compagnie espérait trouver un accord avec le gouvernement belge. »

Les discussions entre Lufthansa et le gouvernement belge sur un plan de redémarrage d’environ 300 millions d’euros sont en cours depuis des semaines et ont vu la Belgique faire pression pour obtenir des garanties de croissance pour ses compagnies aériennes nationales, notamment en devenant un actionnaire plus important, une démarche rejetée par Lufthansa. Dans le cadre de son plan de relance, la compagnie aérienne a déclaré en mai qu’elle licencierait quelque 1 000 employés sur un total de 4 000.

La nouvelle arrive au moment où la compagnie aérienne redémarre ses activités après une fermeture de 12 semaines, faisant état de vols complets vers plusieurs destinations, dont l’Italie et l’Espagne durement touchées, mais aussi d’un redémarrage positif pour les destinations d’affaires comme Vienne ou Budapest.