La FAA délivre le premier certificat de navigabilité pour un B737 Max depuis son immobilisation en 2019

L’année se termine avec de bonnes nouvelles pour l’avionneur américain Boeing dont le premier B737 Max construit depuis mars 2019 (date de l’immobilisation de l’appareil à la suite de deux crashs mortels) vient d’être certifié par l’administration fédérale américaine de l’aviation (FAA).

Le certificat de navigabilité de la FAA autorise l’avion à voler. Chaque nouveau 737 MAX construit depuis l’ordre d’immobilisation en aura besoin d’un. Il y avait près de 400 737 MAX en service au moment où ils ont été cloués au sol et Boeing en a construit environ 450 autres qui attendent d’être livrés aux compagnies aériennes. Boeing prévoit de livrer environ la moitié des avions actuellement stockés d’ici la fin de l’année prochaine et la plupart du reste l’année suivante, selon un porte-parole de la compagnie.

La FAA s’attend à « avoir un nombre suffisant d’inspecteurs sur place pour respecter le calendrier de livraison de Boeing dans un avenir prévisible« , a déclaré un porte-parole de l’agence.

Chaque compagnie aérienne américaine devra également faire approuver par la FAA son programme de formation des pilotes de 737 MAX afin de remettre les avions en service. Les appareils qui sont stationnés depuis l’ordre d’immobilisation au sol devront également répondre à des exigences de maintenance avant de pouvoir voler à nouveau.

Cette première nouvelle certification intervient après que la FAA ait signé le 18 novembre une ordonnance permettant au 737 MAX de reprendre le service commercial.

L’agence a déclaré qu’elle avait soumis les avions à réaction de Boeing en difficulté à un « processus d’examen de la sécurité complet et méthodique » pendant 20 mois.

American Airlines devrait être la première compagnie à reprendre les vols en 737 MAX avec des rotations entre l’aéroport LaGuardia de New York et l’aéroport international de Miami à partir du 29 décembre.