La remplaçante d’Alitalia, sera opérationnelle en avril 2021

1136

Ita Spa, la nouvelle compagnie aérienne italienne qui naîtra de la nationalisation d’Alitalia en procédure d’insolvabilité depuis mai 2017, ne sera pas opérationnelle avant le mois d’avril prochain, vient d’indiquer devant des parlementaires italiens celui qui en sera le PDG, Fabio Lazzerini.

M. Lazzerini a expliqué que le conseil d’administration qui guidera la nouvelle compagnie aérienne, qui bénéficiera d’une injection d’au moins 3 milliards d’euros de la part de l’Etat italien, travaille déjà sur le plan industriel qu’il prévoit de présenter au parlement italien le 21 décembre, a rapporté l’agence de presse espagnole EFE.

En plus de l’autorisation nationale, le plan devra être examiné et approuvé par la Commission européenne, afin qu’il puisse s’inscrire dans le respect de la réglementation européenne en matière d’aides publiques. Tout ce processus prend du temps et M. Lazzerini estime que la nouvelle compagnie ne pourra pas être opérationnelle avant avril 2021.

Cela fera alors quatre ans que la compagnie aérienne est dirigée par des administrateurs de faillite et n’a pas réussi à attirer d’investisseurs privés pour reprendre l’ensemble de ses activités. Des compagnies aériennes telles que la Lufthansa allemande ou la britannique à bas prix easyJet avaient manifesté leur intérêt pour certains de ses actifs, mais le gouvernement italien a toujours préconisé la nécessité de vendre Alitalia dans son ensemble et non en partie. Ces deux compagnies demandaient également un réajustement de la masse salariale, qui compte actuellement 11 000 employés, et auquel les syndicats se sont toujours opposés.

Alitalia, qui n’a pas réalisé de bénéfices depuis 2002, a reçu deux prêts de l’État pour assurer son fonctionnement pour un montant total de 1,3 milliard d’euros. Pour sa nationalisation, le gouvernement a décidé d’accorder à la compagnie aérienne 3 milliards d’euros de liquidités supplémentaires.