La RATP ouvre officiellement son réseau à la concurrence

Le groupe de transports en commun annonce la création d’une filiale dédiée à l’Île-de-France. Les transports publics seront ainsi progressivement ouverts à la concurrence. 

Une nouvelle entité qui sera baptisée RATP CAP Île-de-France et qui viendra compléter l’établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) RATP et la filiale RATP Dev. 

RATP CAP Île-de-France deviendra ainsi, « progressivement le vecteur du groupe pour répondre aux appels d’offres de transport urbain et suburbain en Ile-de-France, en particulier sur le réseau bus actuellement exploité par la RATP», a expliqué le groupe à travers un communiqué. Pour rappel, fin 2020, plusieurs appels à la grève avaient été lancés afin de protester contre la création de cette nouvelle filiale et de l’ouverture à la concurrence qui entraînera des conséquences sur les contrats des agents RATP, notamment les conducteurs de bus. 

«Cette évolution de l’offre commerciale du groupe, au service des villes et de leurs habitants, constitue une étape importante de notre transformation à l’aube de l’ouverture à la concurrence des réseaux franciliens», a de son côté déclaré Catherine Guillouard. PDG de la RATP. Sur le calendrier, l’ouverture à la concurrence devrait se poursuivre avec les trains, les trams et les trains de banlieue exploités par la SNCF dans la région, avec une arrivée des nouveaux exploitants attendue entre 2023 et 2033.

Les exploitants du futur métro du Grand Paris Express – dont les premiers tronçons doivent ouvrir vers 2024/25 – doivent parallèlement être désignés par l’autorité régionale Ile-de-France Mobilités après appel d’offres.