SNCF :  » 6 mois pour repenser nos tarifs TGV « 

Les tarifs du Tgv sont perçus comme trop chers par les voyageurs qui peinent à s’y retrouver dans des grilles de prix modulables. La SNCF entend démontrer que « c’est faux » et se donne 6 mois pour réfléchir à sa logique tarifaire.

Engagé dans une politique de reconquête de sa clientèle, la compagnie ferroviaire nationale entend se donner les moyens d’y parvenir. Invité, ce vendredi, de Radio Classique, son Pdg, Jean-Pierre Farandou veut remettre le train au centre des déplacements avec une politique de prix plus lisible. « Peut-être le moment est venu de revisiter en profondeur la politique tarifaire du yield management », s’est interrogé Jean-Pierre Farandou. Le yield management est un système de tarification inspiré de l’aérien qui fait varier les prix en fonction de la demande. La SNCF a adopté cette politique des prix au début des années 90.

« Il y a cette perception du TGV cher qui nous colle comme un sparadrap, alors que ce n’est pas vrai« , a précisé le patron de la SNCF. Il a dans la foulée indiqué « honnêtement je n’ai pas les réponses. » Le patron du groupe public a donc fixé une échéance: « On se donne six mois pour y voir clair sur des évolutions profondes que nous pourrions amener à notre politique tarifaire. »

Pour la SNCF, il y a urgence, « L’objectif est très clair, c’est la reconquête de la clientèle. Nous n’avons pas assez de monde dans nos trains.«