Le plan de sauvetage de la Lufthansa validé par Bruxelles

Le plan de sauvetage de la Lufthansa annoncé par Berlin a été accepté par le Commission européenne. La recapitalisation de la compagnie aérienne, à hauteur de 6 milliards d’euros, va permettre au transporteur de surmonter les effets de la crise liée à l’épidémie de Covid-19.

- Publicité -

En plus de la recapitalisation de la compagnie allemande, Berlin va accorder un prêt de 3 milliards d’euros déjà validé par Bruxelles en mars dernier. Le plan d’aide allemand, qui porte sur un total de 9 milliards d’euros (9,6 milliards de francs), prévoit le retour à hauteur de 20% de l’Etat dans le capital de Lufthansa.

Même en bénéficiant de l’aide publique, les prochaines années s’annoncent compliquées pour Lufthansa. Le redémarrage ne sera que très progressif: en septembre, le groupe prévoit une offre toujours inférieure de 60% à la normale.

A terme, le groupe aura une centaine d’avions de moins sur ses 763 d’avant la crise, qui a cloué au sol la quasi-totalité de la flotte pendant près de deux mois.

Mais malgré ce plan de sauvetage, le transporteur allemand va devoir réduire sa voilure en réduisant ses effectifs. 22.000 emplois seront supprimés, ce qui représente 16% des effectifs de la compagnie.