Le Train : la nouvelle compagnie ferroviaire se lancera sur les rails d’ici 2025

389

La compagnie privée française Le Train a annoncé la commande de dix trains à grande vitesse pour la région Grand Ouest dans l’objectif de se lancer sur les rails d’ici 2025. 

Créée en 2020, la compagnie ferroviaire souhaite « opérer un trafic grande vitesse intra et interrégional en commençant pas le Grand Ouest » avec des dessertes entre Bordeaux et Angoulême ou bien encore Bordeaux et Rennes. Son directeur général, Alain Getraud, a annoncé cette semaine la commande de dix rames à l’acteur ferroviaire espagnol Talgo, avec la possibilité d’en acheter davantage durant 10 ans. Son objectif : proposer une offre différente et complémentaire de celle de la SNCF, notamment sur la ligne Tours-Bordeaux opérée par la SNCF. 

Ces nouvelles rames bénéficieront d’un design sur mesure et permettront d’embarquer des objets volumineux comme des planches de surf ou des vélos et pourront rouler jusqu’à 320km/h. Le total de l’investissement s’élève à environ 300 millions d’euros avec une mise en service d’ici 2025. Si l’opérateur souhaite commencer par le Grand Ouest, il ambitionne déjà de doubler sa flotte rapidement pour étendre son réseau au niveau national.  

> A lire aussi : GLVA23 – La distribution du contenu ferroviaire, toute aussi importante que NDC

Côté tarif, Le Train proposera des billets inférieurs à ceux de la SNCF mais plus élevés que des trajets en OUIGO avec une seule et unique classe disponible. A bord, pas de wagon bar mais un « concept store » où il sera possible d’acheter de quoi se restaurer. Concernant la connexion Wi-fi, cette dernière devrait être disponible pour les voyageurs et permettre d’envoyer des mails et de travailler durant le trajet.