Les VTC et taxis, toujours autorisés à travailler

Les VTC et les taxis n’ont, pour le moment, aucune restriction concernant leur circulation, notamment en milieu interurbain. 

Selon un communiqué, pour le chauffeur le bon de commande suffit à justifier le déplacement; pour les passagers, l’attestation dérogatoire est nécessaire, à leurs risques et périls car cela les concerne individuellement ; le travail peut continuer normalement. Un décret devrait cependant paraître cette semaine pour rappeler les mesures de protection élémentaires à destination de tous les chauffeurs de VTC et de taxis. 

Il sera par ailleurs interdit d’accueillir sur le siège avant un passager suspecté d’être atteint du Covid19 et le chauffeur aura le droit de lui refuser l’accès au véhicule sans crainte d’être sanctionné.