L’Etat et la SNCF souhaitent accélérer la sécurisation du réseau de transport francilien

175

Le ministre délégué au Transports, Clément Beaune, a annoncé ce matin une enveloppe de 5 millions d’euros supplémentaire pour la sécurité du réseau SNCF en Île-de-France. Une annonce qui fait suite à plusieurs incidents survenus récemment, dont un acte de sabotage en gare de l’Est au cours duquel le trafic avait été interrompu durant 48h. 

Le gouvernement souhaite réduire les retards et annulations des trains et améliorer l’accueil en gare des voyageurs ! Lors d’un déplacement dans une station électrique de SNCF Réseau en Seine-Saint-Denis, Clément Beaune à annoncer que l’Etat allait débloquer 5 millions d’euros supplémentaires pour sécuriser les sites franciliens. « L’objectif est de sécuriser environ 130 sites en Île-de-France d’ici à 2024, 109 à la charge de la SNCF, 20 à 25 pour l’État » grâce à des « clôtures, alarmes, détecteurs de personnes, vidéosurveillance ou encore en badges d’entrée » . 

> A lire aussi : Fermeture partielle de la Gare de l’Est ce week-end

Et cet intérêt pour la sécurisation du réseau francilien à plusieurs explications. Tout d’abord, l’échéance des Jeux Olympiques 2024 et les différents incidents survenus ces dernières semaines qui ont démontré que des améliorations pouvaient être apportées. « Il faut montrer qu’on donne la priorité aux transports du quotidien, à la qualité du service public. Et que l’État fait plus et plus vite en ce sens », ajoute Clément Beaune. Cet effort financier profitera à tout le monde, selon lui. « Le réseau francilien concentre une bonne partie du transport ferroviaire national », précise le ministre. Il rappelle que les actes de malveillance entraînent 300 000 minutes de retard par an en IDF sur un réseau emprunté par plus de 3 millions de voyageurs quotidiens. 

A lire aussi : Bientôt un ticket de transport unique en France ?