L’Etat prévoit une nouvelle aide aux carburants « plus ciblée » pour 2023

Depuis hier, mercredi 16 novembre, l’aide aux ménages mise en place pour faire à la hausse des prix de carburants est passée de 30 centimes à 10 centimes. Alors que cette dernière disparaitra progressivement en fin d’année, elle sera remplacée par un dispositif ciblé, notamment à destination des travailleurs. 

En début de semaine, de nombreux automobilistes se sont rués vers les pompes à essence avant la réduction de l’aide par l’Etat. Mise en place depuis le 1er septembre, cette aide de 30 centimes d’euros par litre de carburant est passée à 10 centimes depuis mercredi 16 novembre. Celle mise en place par le groupe TotalEnergies dans les stations du groupe a également été abaissée à 10 centimes. Mais comme l’a annoncé l’Etat, ces ristournes prendront fin au 31 décembre 2022. Pour les remplacer, le gouvernement prévoit un nouveau dispositif plus ciblé. 

> A lire aussi : Pénurie de carburant : vers un retour à la normale la semaine prochaine ?

Destinée aux travailleurs et aux ménages à faibles revenus, son montant n’a pas encore été communiqué. Seront ainsi concernés, les professionnels pour leurs trajets domicile-travail et les indépendants. Afin de demander cette aide, la procédure sera, selon Bruno Le Maire, « très simple à suivre ». « Il suffira de se rendre sur un site Internet, de rentrer son numéro de télédéclaration [des impôts] et son numéro de carte grise. (…) Ensuite, vous recevrez directement l’aide sur votre compte bancaire, au bout de quelques jours. »  Le coût pour l’Etat devrait s’élever à plus d’1,5 milliard d’euros. 

> A lire aussi : Pénurie de carburant : quel impact sur les déplacements professionnels ?