L’Europe enquête sur les aides publiques reçues par l’aéroport de Béziers

La Commission européenne annonce ce lundi qu’elle a ouvert une enquête approfondie sur les aides en faveur des exploitants de l’aéroport de Béziers et sur les accords entre ces exploitants et Ryanair. 

La Commission, qui supervise la politique de concurrence dans l’Union européenne, a déclaré qu’une enquête préliminaire avait fait craindre que les aides au fonctionnement accordées par l’Etat aux exploitants de l’aéroport de Béziers à partir de 2007 soient incompatibles avec le marché unique.

En ce qui concerne Ryanair, la Commission a indiqué qu’elle avait décidé d’ouvrir une étude approfondie sur certains accords de commercialisation à partir de 2009 et sur des accords de services aéroportuaires à partir de 2007 avec les opérateurs de l’aéroport. Des accords qui auraient pu procurer à Ryanair un avantage sur ces concurrents. 

« À ce stade, la Commission craint que les accords en question ne confèrent à Ryanair un avantage économique indu par rapport à ses concurrents, qui pourrait constituer une aide incompatible en faveur de Ryanair« , a précisé la Commission dans une déclaration.

L’aéroport de Béziers est un aéroport régional, il a accueilli plus de 250.000 passagers en 2019. Il a été détenu et exploité par la Chambre de commerce et d’industrie de Béziers Saint-Pons de 2007 à 2011 et par le syndicat mixte «Pôle aéroportuaire Béziers Cap d’Agde Hérault – Occitanie» depuis 2011. Ce dernier se compose exclusivement de pouvoirs publics locaux et régionaux.