Norwegian va supprimer ses vols vers les Etats-Unis sauf ceux de Londres

En raison de la décision du président américain d’interdire l’accès des ressortissants des pays de l’Espace Schengen au territoire américain, Norwegian a décidé d’immobiliser 40% de sa flotte long-courrier et d’annuler jusqu’à 25% de ses vols court-courriers jusqu’à fin mai. Ces modifications s’appliquent à l’ensemble de son réseau.

Du 13 au 29 mars, la compagnie low-cost norvégienne va annuler la majorité de ses vols long-courriers vers les États-Unis au départ d’Amsterdam, Madrid, Oslo, Barcelone et Paris. Et du 29 mars à fin avril, tous les vols au départ de Paris, Barcelone, Madrid, Amsterdam, Athènes et Oslo vers les États-Unis seront annulés.

Norwegian opère au départ de Paris des vols sur New York, Los Angeles, Miami-Fort Lauderdale, Orlando, Boston, Denver, San Francisco et Austin.

Toutes les liaisons entre Londres Gatwick et les États-Unis continueront de fonctionner normalement. L’objectif est de rerouter le maximum de clients via Londres pendant cette période difficile.

Norwegian annulera également une grande partie des vols intérieurs en Norvège et des vols en Scandinavie, tel que Oslo-Copenhague et Oslo-Stockholm. Les vols vers l’Italie seront également annulés. Les vols intérieurs et intra-scandinaves seront combinés pour reprotéger nos clients.

La santé de Norwegian était déjà fragile avant la décision américain. Autant dire que l’avenir de la compagnie norvégienne ne s’est jamais autant inscrite en pointillé…