Ouigo lent, la nouvelle offre ultra lowcost de la SNCF

Dès ce lundi, la SNCF met en circulation ses nouveaux trains Ouigo entre Paris-Lyon et Paris-Nantes. Leur particularité : une vitesse réduite et des tarifs à moindre coûts. 

Les nouveaux trains Ouigo entrent en circulation dès ce lundi 11 avril sur les lignes Paris-Nantes et Paris-Lyon. « On peut faire du ferroviaire différemment, je crois beaucoup à cette offre qui est complémentaire au TGV et qui vise l’automobile et le car », expliquait Christophe Fanichet, directeur général de SNCF Voyageurs, au micro de BFM. L’idée pour la SNCF : proposer une alternative ferroviaire ultra lowcost avec une promesse de prix bas et fixe, de 10 à 30 euros le trajet. En contrepartie, le temps de trajet est allongé et la vitesse de croisière réduite.

La compagnie propose deux allers-retours quotidiens entre Paris (Austerlitz ou Bercy) et Lyon-Perrache, qui prennent entre 4 heures 45 et 5 heures 15, contre 2 heures en TGV. Il faut compter entre 3 heures 30 et 4 heures 15 pour rallier Paris-Austerlitz à Nantes, avec trois allers-retours par jour, contre 2h20 en TGV. A bord, le confort est au minimum puisqu’il s’agit d’anciennes rames Corail des années 1980. Il n’y a donc pas de Wi-fi ou wagon bar et peu de prises électriques.

« On ira plus loin dans la rénovation intérieure si on continue l’expérience », a indiqué à l’AFP Stéphane Blandin, directeur du développement d’Oslo, la filiale de SNCF Voyageurs qui exploite le nouveau service. De leur côté, les syndicats protestent contre l’exploitation de ces nouvelles liaisons par une filiale, où la direction demande plus de polyvalence aux employés pour faire baisser les coûts.