Plan de restructuration activé chez Lufthansa

Le groupe aérien a annoncé qu’il continuerait à prendre des mesures fortes pour tenter de survivre à la crise liée au coronavirus. Il prévoit, entre autre, de réduire sa flotte et de fermer une de ses filiales. 

- Publicité -

Le géant allemand se sépare d’une quarantaine d’avions, dont 6 A380 et 21 A320 d’ici à 2022. Comptant aujourd’hui 763 appareils dans sa flotte, Lufthansa va décider de se séparer définitivement de 42 d’entre-eux. En effet, le directoire semble avoir une vision assez pessimiste de la situation et de son évolution post-crise et ne, « s’attend pas à un retour rapide du secteur du transport aérien au niveau d’avant la crise », est-il précisé à travers un communiqué. 

En parallèle, le groupe a annoncé fermer définitivement sa filiale Germanwings, marque qui n’existe par ailleurs plus depuis 2015. Ses opérations seront désormais intégrées à Eurowings, dont les vols long-courriers vont être également réduits. 

L’objectif : limiter l’impact sur l’emploi grâce à cette restructuration. Le groupe assure que des discussions avec les syndicats vont démarrer rapidement. Pour rappel, 60% du personnel du groupe est actuellement en chômage partiel.