Point aérien : Londres limite le nombre de passagers, grèves à Lyon et chez Transavia

Alors que les perturbations se poursuivent dans le secteur de l’aérien, l’aéroport d’Heathrow annonce une limitation du nombre de passagers quotidiens. De son côté, Transavia s’apprête à devoir faire face à une grève du personnel dès ce 13 juillet. 

Afin de réduire l’impact sur le trafic et sur ses services, le plus grand aéroport britannique limite jusqu’à septembre le nombre de passagers quotidiens au départ à 100 000 par jour, soit 4 000 de moins que ses prévisions. Faute de personnel, l’aéroport connait en effet depuis plusieurs semaines de nombreux retards et/ou annulations de vols. De récentes photos ayant été publiées sur les réseaux sociaux montraient également une montagne de bagages laissés à l’abandon. Des scènes de chaos qui ont probablement incité Heathrow à mettre un stop aux compagnies aériennes cet été. « En moyenne, seuls 1500 de ces 4000 sièges (supprimés) par jour ont déjà été vendus, nous demandons donc à nos compagnies partenaires d’arrêter de vendre des billets d’avion pour l’été pour limiter l’impact pour les passagers », a déclaré le directeur général d’Heathrow John Holland-Kaye. 

A lire aussi : L’aérien fait-il face à l’une de ses plus grosses crises sociales en Europe ?

A Lyon, l’aéroport Saint-Exupéry prévoit à nouveau l’annulation de 27 vols à cause d’un mouvement de grève. Le préavis déposé par les syndicats ne concerne, pour le moment, que ce mercredi 13 juillet entre 12h et 14h. En parallèle chez Transavia, le SNPNC-FO, syndicat de personnel naviguant, appelle à la grève du 13 au 17 juillet. Le syndicat réclame des augmentations de salaires et dénonce les conditions de travail des équipages de la compagnie low cost d’Air France-KLM. Au total, une trentaine de vols devraient être annulés ce mercredi et plusieurs dizaines de vols devraient également l’être lors de ce week-end du 14 juillet.