Pour la première fois un train semi-autonome a circulé en France

La SNCF indique que ce premier essai, réalisé au mois d’octobre, est une étape clé pour son projet de train de marchandises sans conducteur dont elle aimerait dévoiler un premier prototype à l’horizon 2023..

Pour cette première, que la SNCF vient de rendre publique, un conducteur se trouvait à bord de la locomotive et seules les phases d’accélération et de freinage étaient automatisées. L’expérience a été menée dans le Nord de la France, entre Longwy et Longuyon et a duré une quarantaine de minutes

Prochaine étape : faire circuler un train semi-autonome fin 2021 sur une ligne à signalisation latérale, une infrastructure plus ancienne et utilisée sur la grande majorité du réseau hors lignes à grande vitesse. “Douze sessions d’essais sont programmées et devront permettre d’ajouter progressivement les fonctions nécessaires pour augmenter le niveau d’autonomie”, indique la SNCF dans un communiqué.

Une phase d’expérimentation mise en œuvre et pilotée par le consortium lancé en 2018 et qui compte, en plus d’Alstom et la SNCF,  l’entreprise foncière Apsys, l’institut de recherche technologique Railenium et enfin Hitachi Rail. L’objectif affiché est de parvenir à faire circuler un train de fret totalement autonome dont le premier prototype pourrait être dévoilé au plus tard en 2023.