RATP : la CGT dépose un préavis de grève courant jusqu’en… septembre 2024

806

La CGT de la RATP a déposé un préavis de grève à compter du lundi 5 février pour une durée de sept mois, allant jusqu’en septembre 2024. 

A quelques mois des JO, la CGT RATP, premier syndicat du transporteur public, dépose un préavis de grève allant du 5 février au 9 septembre. Dans une lettre publiée hier, lundi 29 janvier, le syndicat s’adresse à son président, Jean Castex, et dénonce « des mesures salariales 2024 insuffisante. » La CGT rappelle ses différentes revendications notamment le déplafonnement des échelons, la réévaluation et l’élargissement de la plage horaire de l’Allocation complémentaire et déplacement, l’ouverture des négociations sur la réduction du temps de travail sur la base de 32 heures ainsi que l’intégration de la « prime emploi ».

> A lire aussi : RATP : la ligne 14 fermera 34 jours au cours du premier trimestre 2024

Les salariés souhaitent ainsi faire pression sur leur direction en utilisant les JO comme levier, puisque le 9 septembre correspond au lendemain de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques. A travers sa lettre adressée à Jean Castex, la CGT précise que, « ce préavis couvre l’ensemble du personnel de la RATP, de chaque catégorie et de chaque service. » La première journée de mobilisation est prévue le jeudi 8 février.