RATP : l’intersyndicale appelle à trois journées de grève en mai

L’intersyndicale de la RATP appelle à nouveau à la grève sur les réseaux de bus et de tramway les 23, 24 et 25 mai. 

Les négociations sur le temps de travail des machinistes entre les syndicats et la direction de la RATP ont été vaines. L’intersyndicale appelle ainsi à trois journées de mobilisation sur le réseaux de bus et de tramway à la fin du mois les 23, 24 et 25 mai. L’objectif était d’arriver à un accord anticipé pour un atterrissage en douceur alors qu’à partir du 1er janvier 2025, l’ensemble des conducteurs de bus et de tramways seront transférés vers des filiales de la RATP ou des concurrents ayant remporté les appels d’offre lancés par l’autorité régionale des transports, Ile-de-France Mobilités.

Malheureusement, aucun accord ne semble avoir été trouvé entre les 2 parties et aucune des quatre organisations syndicales n’a accepté de signer le projet d’accord proposé le 4 avril dernier, prévoyant une augmentation du temps de travail de 120 heures par an, en échange d’une hausse de salaire de 2.600 euros bruts annuels, soit l’équivalent d’un 14e mois. « Prenant acte du fait que la direction maintient en l’état son projet, l’ensemble des organisations syndicales du Réseau de Surface ont décidé de durcir le ton en appelant à une grève massive de 3 jours, les 23, 24 et 25 mai 2022 », est-il indiqué à travers un communiqué qui précise que pendant ces trois jours, « aucun bus, ni aucun tramway RATP ne circulera sur le réseau ».