Afrique : South African Airways (SAA) suspend une quarantaine de vols

La compagnie aérienne South African Airways, en grande difficulté, a suspendu depuis hier plusieurs dizaines de vols intérieurs mais aussi sa desserte entre Johannesbourg et Munich.

- Publicité -

South African Airways est au bord de la faillite. La deuxième compagnie aérienne africaine a annoncé, ce mardi, la suppression de 38 vols depuis la veille surtout entre son hub de Johannesburg-OR Tambo et les aéroports du Cap et de Durban. La desserte entre Johannesbourg et Munich a également été annulée ; les passagers ont été reprotégés sur d’autres vols via Francfort ou  Londres.

SAA a toutefois assuré lundi un premier vol en A350 sur New York JFK. La compagnie exploite une flotte d’une cinquantaine d’appareils. Elle est lourdement endettée, de 600M€ environ. La société publique a fait face fin novembre à une grève de sept jours qui a entraîné l’annulation de centaines de vols. Le groupe n’a pas été en mesure de payer la totalité des salaires de ses employés en novembre. Il n’a pas enregistré de profit depuis 2011 et survit grâce à des plans successifs de sauvetage de l’État. Et la compagnie sollicite ce dernier en ce moment afin qu’il le renfloue de nouveau.

Comme le rapportait récemment notre confrère L’Écho touristique (South African Airlines (SAA) lâchée par les pros du tourisme sud-africain), l’une des principales agences de voyages en Afrique du Sud a en outre décidé fin novembre de ne plus vendre de billets de la compagnie aérienne. Selon l’agence Reuters, cette décision était liée à l’annonce par son assureur, l’une parmi trois compagnies d’assurance voyage sud-africaines, de «cesser de couvrir les billets émis par South African Airways contre l’insolvabilité».