SAS sauvée par la Suède et le Danemark, Norwegian compte sur la Norvège

Les États suédois et danois viennent de finaliser un plan de recapitalisation de SAS. Et Norwegian, déjà aidé par l’État norvégien, pourrait être temporairement nationalisée par ce dernier.

Le plan de refinancement de SAS Scandinavian Airlines vient d’être finalisé. L’État suédois et l’État danois montent ainsi dans le capital de la compagnie scandinave, passant respectivement de de 14,8% et 14,2% à 21,8% chacun, a précisé le groupe aérien sur son site internet. SAS profite aussi du soutien d’un autre actionnaire, la Fondation Knut et Alice Wallenberg. Le refinancement du transporteur atteint désormais 1,2 milliard d’euros.

Les grandes compagnies traditionnelles ne sont pas les seules à en appeler à l’aide des États. La low-cost Norwegian Air Shuttle a obtenu le printemps dernier une garantie de l’État norvégien sur des prêts d’environ 330 millions d’euros. Mais la somme est aujourd’hui considérée comme insuffisante pour assurer sa survie. Elle a ainsi demandé aussi à l’État suédois de lui garantir un prêt, et essuyé un refus au motif que la compagnie était déjà en difficulté et très endettée avant l’épidémie de Covid-19. Faute de partenaires/actionnaires pouvant ou souhaitant remettre au pot, le gouvernement norvégien envisage désormais de prendre le contrôle de la compagnie, une « nationalisation » qui durerait le temps que cette dernière retrouve la santé. Malgré le contexte sanitaire dégradé et l’absence de visibilité, Norwegian entend se montrer offensive. Elle a ainsi rouvert pour le printemps 2021 les réservations à Paris-CDG sur six routes vers les Etats-Unis. Une belle preuve d’optimisme.