Sécurité routière: 329 morts sur les routes françaises en septembre

En septembre 2019, 329 personnes ont perdu la vie sur la route en France. Un bilan en régression de 3,52% par rapport à septembre 2018, mais si ce chiffre est en baisse il ne doit pas cacher la réalité: depuis le début de l’année, la mortalité routière est en hausse de près de 1%.

- Publicité -

Selon les données fournies par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), 5 395 accidents corporels ont eu lieu sur les routes françaises au mois de septembre 2019, en recul de 3,26 % comparé à septembre 2018. Ces accidents ont fait 6 970 victimes (- 3,42 %), dont 6 641 blessés (- 3,42 %) et 329 tués (- 3,52 %).

Les résultats de septembre ne compensent toutefois pas la forte hausse de la mortalité routière observée en août 2019, après un bilan stable en juillet. En conséquence, la mortalité routière a augmenté de 3,91 % au troisième trimestre 2019, avec 25 personnes tuées en plus par rapport au troisième trimestre 2018. « Cette hausse concerne principalement les automobilistes (28 tués de plus), les jeunes de 18-24 ans (26 tués de plus) et les piétons (9 tués de plus) », indique l’Onisr. La mortalité routière avait affiché une hausse de 8,5 % au premier trimestre, puis une baisse de 8,67 % au deuxième trimestre.

Depuis le début de l’année, 2 443 personnes ont perdu la vie sur les routes, soit + 0,95 % comparé à la même période en 2018. L’Onisr précise que 224 personnes ont été tuées sur l’autoroute, soit une augmentation de 24 tués par rapport à la moyenne de la période sur 5 ans, 1 476 sur les routes hors agglomération (- 98 tués) et 743 en agglomération (+ 21 tués).