La SNCF affiche ses ambitions au-delà des Pyrénées

train Ouigo
La SNCF projette de lancer Ouigo en Espagne

La compagnie ferroviaire française va profiter du contournement Nîmes-Montpellier (CNM) pour accélérer son rattachement au réseau à grande vitesse espagnol. La SNCF prévoit également de lancer Ouigo au-delà des Pyrénées. Les Espagnols se préparent eux aussi à passer à l'offensive en France.

Le contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier (CNM) a été inauguré l'été dernier. Cette ligne à grande vitesse a été construite entre Manduel, près de Nîmes, et Lattes non loin de Montpellier. Elle est destinée à soulager la desserte méditerranéenne classique aujourd'hui saturée, et évite un goulet d'étranglement entre Montpellier et Narbonne. La gare de Montpellier Sud de France a été inaugurée en juillet 2018. Le chantier de la gare de Nîmes Pont du Gard, à Manduel, sera pour sa part achevé en décembre prochain. Problème, elles sont toutes deux situées en dehors de Montpellier et de Nimes, et ont été affublées du vocable peu flatteur de gares «betteraves». De plus, la rentabilité de la ligne TGV est insuffisante avec la seule gare montpelliéraine.

Avec l'ouverture de Nîmes Pont du Gard seront mis en place vingt-quatre TGV (douze dans chaque sens), lesquels s’arrêteront dans les deux nouvelles gares à partir du 15 décembre prochain. «TGV Inoui reliera Paris à Perpignan d'ici la fin de l'année», a ainsi confirmé Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF. Le nouveau contournement est le dernier tronçon manquant du réseau à grande vitesse entre Paris et Madrid. Depuis Paris, il faut compter 4h40 pour rejoindre Perpignan, 6h pour se rendre à Barcelone.

La SNCF entend profiter, au-delà des Pyrénées, de la libéralisation du réseau ferroviaire fixée par l’Union Européenne à fin 2020, notamment via sa marque à bas coûts Ouigo. La Renfe se prépare à la future concurrence, avec comme projet notamment une offre low-cost s'ajoutant à la ligne TGV actuelle, entre Barcelone et Madrid. La compagnie ferroviaire espagnole a également profité de l'été pour annoncer son intention d'entrer sur le marché français, et déclaré qu'elle étudiait la ligne Lyon-Marseille...