Prendre le train après le 10 mai

Trafic réduit, émoticônes, gel et masques, la SNCF annonce son plan de déconfinement.

- Publicité -

Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, a présenté mercredi dans Le Parisien le plan déconfinement de sa compagnie. En voici les points saillants.

Un trafic réduit

« L’idée est de faire circuler 50% à 60% des trains du quotidien puis de monter très vite à trois trains sur quatre, pour un taux d’occupation qui devrait être de 25% à 50% », explique le responsable. Cette lente montée en puissance se fera dès ce vendredi 8 mai avec 20 % du service et le retour des Ouigo. A partir du 11 mai, le nombre de trains de banlieue d’Ile-de-France qui circuleront sera de 50 % et 60 % de la normale. Le niveau atteindra pour les TER entre 40 % et 50 % pour les TER, et de 30 % pour les TGV et Intercités.

Les déplacements resteront toutefois limités à 100 km jusqu’au 2 juin, et « seuls les voyages pour raisons professionnelles ou motifs impérieux seront autorisés pour des distances plus longues », souligen le PDG, en conformité avec le plan de déconfinement du gouvernement. « Nous veillerons à maintenir des prix raisonnables, pratiqués pendant le confinement. Il n’est pas question de les augmenter pour se rattraper », a-t-il par ailleurs jouté, sans plus de détails.

Affluence contrainte et en autocontrôle 

Pour limiter l’affluence et rendre possible le respect de la distanciation sociale, la SNCF jouera sur les tableaux de la contrainte et de la responsabilité des voyageurs. La contrainte : pour les TGV et Intercités, les réservations y seront « bloquées dès que le taux d’occupation de 50% est atteint ».

L’autocontrôle : comme durant les grèves de décembre 2019 et janvier 2020, la SNCF s’engage à informer les voyageurs la veille de leur départ à partir de 17 h. Mais l’information portera moins sur le maintien de leur train que sur son taux de remplissage. Par un système d’émoticônes et/ou de codes couleur, l’application mobile SNCF permettra aux voyageurs de connaître l’affluence dans leur train. Un dispositif qui vise à inciter les voyageurs à décaler d’eux-mêmes leur trajet. A ce titre, le transporteur s’engage à faire preuve de souplesse dans sa politique d’annulation et de remboursement.

Entrée en gare filtrée, masque obligatoire

Un « filtrage aura lieu à l’entrée des gares ». Les flux entrants et sortants seront dissociés autant que possible, tandis qu’annonces et marquages au sol guideront les voyageurs. « J’attends [des voyageurs] qu’ils portent un masque, sinon ils n’entreront pas dans la gare, qu’ils respectent les gestes barrière et, si c’est possible, d’avoir un flacon de gel hydroalcoolique », a-t-il ajouté.
Des masques et du gel hydroalcoolique seront progressivement mis en vente dans les boutiques Relay et les distributeurs Selecta, et des distributeurs de gel installés dans les grandes gares. Enfin, des nettoyages auront lieu régulièrement dans les trains et dans les gares, leur fréquence sera indiquée à l’entrée de chaque gare et dans les trains.