SNCF : fin de la règle « un siège sur deux » à la mi-juin

Le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a donné des précisions sur la montée en puissance de l’offre SNCF et les mesures sanitaires qui seront appliquées.

- Publicité -

Ce qui change

  • « 100% de l’offre » de la SNCF sera commercialisée à partir de la « mi-juin« .
  • « Nous enlevons la restriction d’un siège sur deux » occupé, qui avait été imposée à la SNCF pour respecter les règles de distanciation.
  • Il est demandé à la SNCF de « maîtriser ses tarifs » pendant l’été.

Cet effort sur les tarifs est d’autant plus dur à avaler côté SNCF qu’aucune demande de ce type n’a été demandée au secteur aérien, notamment Air France qui a bénéficié d’aides publiques à hauteur de 7 milliards d’euros. D’autre part, cette restriction se couple avec une fréquentation des trains médiocre, selon les prévisions :  « Ce que nous anticipons c’est que nous aurons probablement mi-juin 100% de l’offre et 50% de la fréquentation« , a dit le secrétaire d’Etat, sachant que la rentabilité est atteinte avec un taux d’occupation d’au moins 60% dans les TGV – jusqu’à 80% dans les Ouigo.  

Ce qui demeure

  • « On va continuer à avoir des mesures sanitaires très importantes » dans les transports en commun, notamment l’obligation de porter le masque, a-t-il précisé.
  • L’attestation employeur pour prendre les transports en Ile-de-France aux heures de pointe restera obligatoire « au moins jusqu’au 22 juin », donc pour tout voyage entre 6h30 et 9h30, puis entre 16h00 et 19h00.