SNCF – Non plus des « rush hours » mais un jour de pointe : le mardi

SNCF - Non plus des

Lors d'une conférence de presse, Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs se dit confiant pour l'année à venir même s'il la prévoit toujours "en on/off".

D'après Christophe Fanichet, pour la SNCF, la mauvaise nouvelle c’est qu’un tiers des professionnels ne sont pas revenus en première classe, le voyage d’affaires étant la ressource principale de la SNCF puisque le prix des billets en classe affaires est plus élevé et les marges plus importantes.

Le dirigeant observe également un changement profond des usages. « Désormais on ne parle plus d’heure de pointe mais de jour de pointe. C’est le mardi. Sans doute avec la généralisation du covoiturage. Même constat pour la ‘’pointe du week-end’’. Désormais c’est un phénomène qui s’étend du jeudi au lundi soir. »

Pour 2022, Christophe Fanichet se dit «confiant», même s'il reconnaît qu'«il faut être prudent». Le variant Omicron n'a pas eu d'effet sur le trafic pendant les vacances de Noël (5,5 millions de billets vendus). Cependant les réservations ont baissé de 30% depuis la rentrée de janvier et de 50% pour le voyage d’affaires (par rapport à 2018). Le taux d'occupation des TGV est actuellement autour de 50%.

Voir le détail des déclarations chez nos confrères de L'Echo touristique.