Avantage pour Wojo et son espace de coworking à Roland-Garros

Alors que Wojo s’apprête à fermer les portes de son espace de coworking dans le village de Roland-Garros, la société envisage déjà de renouveler l’expérience lors de prochains évènements sportifs. Nous sommes allés tester le concept, tout en s’octroyant une pause café devant les terrains de terre battue. 

L’opération a semble-t-il fonctionné puisque l’espace Wojo, installé à Roland-Garros depuis le 16 mai, enregistre plus de 1 200 réservations jusqu’au 20 mai. Le concept ? Proposer un espace de coworking en plein coeur du village du tournoi de tennis lors de la semaine des qualifications : « Les équipes de l’organisation du tournoi souhaitaient redynamiser, donner de la visibilité à cette semaine des qualifications et rappeler que Roland-Garros se tient sur 3 semaines et non 2. Pour nous, c’était l’occasion de proposer une expérience insolite aux télétravailleurs et nous faire connaître auprès d’une nouvelle clientèle », nous explique Yoann Jaffré, Directeur Marketing Wojo. 

Crédit : Margot Ladiray

Espaces de coworking intérieurs et extérieurs, salles de réunion, buffet avec boissons et viennoiseries, Wifi haut-débit… Wojo a investi une partie des locaux d’un restaurant qui n’ouvrira ses portes qu’à partir de la semaine prochaine : « L’idée était de proposer la même qualité de service que dans un espace Wojo habituel, créer une bulle de travail pour faire vivre aux personnes présentes une expérience exceptionnelle. Ces locaux étaient dans tous les cas inoccupés donc il s’agit avant tout d’optimisation d’espace », ajoute-t-il. 

> A lire aussi : Stéphane Bensimon (Wojo) : « Il faut que l’espace hôtelier entre dans le schéma immobilier des sociétés »

Entre deux rédactions d’articles, il est vrai que le cadre est agréable. Situé à proximité du court Suzanne-Lenglen et des courts annexes, la pause café se transforme en véritable spectacle où l’on applaudit les points. La filiale d’Accor ouvre d’ailleurs la porte à la présence de ce type d’espace dans d’autres grands événements sportifs : « Au cours de la semaine nous avons eu des organisateurs d’événements sportifs qui nous ont déjà sollicité pour nous inviter à nous installer chez eux », confie Yoann Jaffré. Et la France, plus particulièrement Paris, ne sera pas en manque de grands évènements avec l’organisation prochaine de la finale de la Ligue des Champions, la Coupe du Monde du rugby en 2023 ou les Jeux Olympiques l’année suivante. « Aujourd’hui avec la démocratisation du télétravail et du nomadisme digital, nos modes de travail évoluent, mais pas que… Notre façon de penser à l’occupation des espaces et notre rapport au « bureau » également. Mêler événementiel et coworking ? Cela fait sens », conclut-il. 

> A lire aussi : « J’ai bossé dans un Wojo »

Face à l’affluence dans l’espace Wojo et aux télétravailleurs venus ce matin investir les bureaux, il semblerait que ce nouveau modèle séduise. Un groupe de trois télétravailleuses à côté de ma table, et salariées d’une société évènementielle, me confirmeront d’ailleurs que, pour elles, cet espace est un vrai atout pour travailler dans de bonnes conditions tout en profitant d’une ambiance et d’un lieu « assez exceptionnel ». Jeu, set et match. 

Crédit : Margot Ladiray