Pour les objets perdus, une solution trouvée

Peek’in, une startup basée à Nantes propose une solution aux hôteliers pour la gestion des objets oubliés par leurs clients.

- Publicité -

En France, chaque année, près de 9,5 millions d’objets oubliés par des clients sont récupérés par le personnel hôtelier. Tâche chronophage pour les hébergeurs, souvent gérée sur un tableur quand ce n’est pas sur papier, la gestion des objets trouvés demande une certaine logistique et elle est souvent traitée en second temps. Pourtant, c’est un sujet non négligeable du customer care.

C’est ce que se sont dit les créateurs de Peek’in, une solution qui se veut simple et efficace, pensée pour des établissements de 3 à 5*, de plus de 50 chambres.

Comment ça marche : lorsque les personnels d’étage trouvent un objet oublié, ils le confient à leur responsable ; celui-ci le photographie directement dans l’application en renseignant le numéro de la chambre dans lequel il a été trouvé. La réception renseigne ensuite les coordonnées du propriétaire à partir de la réservation. Ce dernier reçoit un SMS ou un mail pour l’informer que son objet a été retrouvé.

PeeK’in propose un abonnement mensuel, à partir d’une trentaine d’euros, selon la taille de l’établissement. L’offre comprend, entre autres, l’enregistrement des objets, les alertes automatiques, le packaging adéquat et toute la gestion de l’expédition des colis, sous trois jours en moyenne, partout dans le monde. De son côté, le client s’acquitte des frais de livraison de son objet, qui incluent une commission pour PeeK’in.

La solution a déjà convaincu un certain nombre d’hôtels, notamment au sein du groupe Accor. Son objectif est que la solution soit déployée dans 500 établissements supplémentaires en France et de s’attaquer aux marchés belge et espagnol. Autant dire que Peek’in n’entend pas perdre… son temps