Silae RH acquiert la startup d’Expense Jenji

Le groupe spécialisé dans les solutions de paie annonce le rachat de trois entreprises, dont la jeune pousse française Jenji. Pierre Queinec rejoint le comité exécutif. 

Silae rachète DSN+, isiRH et Jenji pour une valeur totale de 70 millions d’euros. Trois acquisitions qui entrent dans un plan stratégique qui est d’étendre le portefeuille de solutions du groupe. « Unir et combiner nos forces avec DSN+, isiRH et Jenji constituent une avancée majeure pour notre écosystème car nous partageons avant tout la même vision : celle de l’excellence à la française », a déclaré Thomas Bourgeois, CEO de Silae. De son côté, Pierre Queinec se dit « honoré de rejoindre le comité exécutif de Silae et je continuerai à être impliqué à 100% dans le quotidien de Jenji ». Il a également souhaité rassurer ses clients et prospects en qualifiant ce rachat de « très bonne nouvelle ». « Cela nous permettra de continuer sur notre lancée pour devenir la première solution mondiale de gestion des notes de frais, mais avec des moyens bien plus importants. Notre feuille de route reste la même et nous recrutons activement en Europe et à l’étranger pour atteindre cet objectif« , a-t-il écrit à travers un post Linkedin. Pour rappel, Jenji est une solution spécialisée dans la gestion et la dématérialisation des dépenses professionnelles qui propose d’automatiser les process grâce à l’intelligence artificielle. La jeune pousse française avait levé 6 millions d’euros en 2019.

Les collaborateurs et les équipes des projets d’acquisitions seront intégrés et fusionnés rapidement par métiers et projets au sein de Silae. Concernant la « marque » Jenji, Nicolas Bourgeois nous confirme qu’il est possible qu’elle soit gardée dans un premier temps : « Cela peut évoluer mais nous pensons que Jenji est une marque forte qui parle à de nombreux clients ». Le groupe souhaite faire évoluer son outil et y intégrer des solutions plus flexibles pour les services RH et les collaborateurs : « Ces rachats viennent participer à une modernisation de notre solution et nous permettent de passer un cap en proposant des outils de gestion modernes », ajoute-t-il. 

Pierre Queinec, lui, devient le CIO de Silae et continuera à s’assurer de la bonne intégration des équipes, du produit et de la road-map. « Nous avons tous les deux ce désir d’améliorer l’expérience utilisateur et avons des cultures d’entreprise très proches…D’où la synergie possible. Nous allons leur apporter de la compétence en tant que pure-player de l’Expense management et de notre côté, nous allons bénéficier de moyens supplémentaires et intégrer cette dimension RH », nous confie-t-il.

Grâce à ces rachats, Silae dépasse les 100 millions d’euros de revenus annuels et devient le premier « centaure » français de son secteur.

> A lire aussi : Pierre Queinnec (Jenji) : « Nous sommes passés du T&E à du T+E »