Viva Technology : les 5 transports de demain repérés sur le salon

333

A l’occasion du salon VivaTech, qui s’est déroulé du 15 au 18 juin à Paris, de nombreuses sociétés ont livré leur vision, parfois très personnelle, de ce que sera le transport de demain. Taxi volant, TGV nouvelle génération ou scooter électrique gonflable, la mobilité du futur sera avant tout connectée et moins polluante.  

TGV M, le nouveau TGV de la SNCF

Le groupe ferroviaire a présenté le « train du futur » lors de cette sixième édition de VivaTech. Baptisé TGV M, cet éco-TGV sera mis en circulation en 2024. Il pourra transporter jusqu’à 740 passagers, contre 600 maximum actuellement, sera composé à 97% de matériaux recyclables et aura une consommation énergétique de 20% inférieure au TGV classique. Les voyageurs pourront également bénéficier de services connectées évolutifs à bord comme le Wifi, des informations de circulation en temps réel ou bien encore d’une meilleure accessibilité. 

A lire aussi sur TOM.travel :VivaTech : robot, espace de travail virtuel, cloud français au programme du premier jour

Le taxi volant de Volocopter

Acteur pionnier des véhicules volants, Volocopter a dévoilé son concept de taxi urbain, VoloCity. Cet engin à décollage et atterrissage vertical permettra de se déplacer à travers la ville via voie aérienne. Il sera notamment destiné à transporter les voyageurs entre les principaux centres de transports (gares, aéroports…). Selon Jean-Christophe Drai, directeur commercial France de Volocopter, ce nouveau mode de transport permettra de fluidifier les déplacements urbains en évitant les embouteillages. Pour rappel, l’entreprise fait partie des industriels qui ont rejoint l’écosystème francilien basé à Pontoise afin de tester leurs appareils et leurs technologies. Cette zone de test accueille actuellement les premières expérimentations dédiées aux nouvelles mobilités aériennes urbaines. Le consortium public/privé espère pouvoir faire voler les premiers appareils pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 afin de transporter les sportifs.

Crédit : Margot Ladiray

> A lire aussi sur TOM.travel : Voiture volante, avion électrique : quels sont les moyens de transport du futur en test à l’aérodrome de Pontoise ?

Poimo, le scooter gonflable et électrique made in Japan

Pensé par la société japonaise Mercari, le scooter gonflable et électrique Poimo a attisé la curiosité des visiteurs sur le salon ! Cet engin dont le design fait pensé à un drôle de cheval à bascule ne pèse que 6kg et tient dans un sac à dos. L’utilisateur n’a alors plus qu’à le gonfler grâce à une pompe en 1 minute chrono et à fendre l’air à bord de ce bolide qui ne peut pas dépasser les 6km/h. Quel est donc l’intérêt de cette invention me direz-vous, si même un parisien pressé ou le plus mauvais des coureurs peut le distancer ? Pour la startup japonaise, Poimo a été pensé dans le but de rendre les trajets domicile-travail plus confortables et non dans une logique de gain de temps. Reste à savoir qui osera se pointer au bureau à bord d’un tel engin. 

L’hélicoptère individuel électrique Jetson ONE 

Tout droit débarqué de Suède, ce mini-hélico est un jet individuel qui permet de se déplacer à une vitesse pouvant atteindre les 70km/h et avec une autonomie de 20 minutes. Les premières livraisons débuteront dès 2023 aux Etats-Unis puis en Pologne, là où le cadre législatif le permet. Une invention qui, comme Volocopter, fait partie des de ce qu’on appelle des eVTOL, soit des véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical. Son prix : 92 000 dollars. Une petite somme certes, mais pour un véhicule qui « en jet » un peu plus que le scooter gonflable. 

Renault et Audi dévoilent leurs concept cars 

Renault et Audi étaient également venus présenter leurs dernières innovations en matière d’automobile ! Pas de bouée gonflable cette fois, ni d’hélice, mais des concept cars où l’électrique et la technologie s’entrecroisent. Conduite automatisée, digitalisation poussée à l’extrême à bord ou matériaux durables, les deux groupes misent sur une mobilité intelligente qui s’appuie sur la technologie et la réduction énergétique. Renault a notamment présenté son Scénic Vision, recyclable à 95%, batterie inclus et avec une motorisation à la fois électrique et hydrogène. Chez Audi, le constructeur a présenté son cabriolet 100% électrique à l’empreinte carbone quasi-nulle et avec à bord, un système de conduite autonome.