Etude GBTA : en février, le volume de voyages d’affaires en hausse

GBTA dévoile une nouvelle étude sur la reprise des voyages d’affaires post Covid-19. Si l’enthousiasme et la suppression des restrictions sanitaires participent à la reprise, le contexte géopolitique en Europe pourrait avoir un impact sur certaines destinations. 

En février 2022, alors que l’inquiétude face au variant Omicron commence à retomber, de nombreux pays ont allégé ou supprimé les restrictions de déplacement. Malgré un contexte géopolitique tendu en Europe, le volume de voyages d’affaires est à la hausse pour l’année 2022. Les employés ont également envie de voyager à nouveau et de combiner Affaires et Loisirs. 

Le retour progressif au bureau devrait participer à cette reprise et selon GBTA, 3 professionnels du secteur sur 4 (78%) sont optimistes quant à la reprise de l’industrie. Les répondants affirment qu’en février 2022, les voyages d’affaires intérieurs non essentiels sont parfois ou habituellement autorisés à 73%, contre 66% en janvier. Toujours selon l’étude, 4 sondés sur 5 estiment que les employés sont désormais « disposés » ou « très disposés » à voyager pour faire du business. Un tiers déclarent tout de même ne pas vouloir voyager autant qu’avant la pandémie. 

En parallèle, alors que les restrictions de voyage s’assouplissent, le conflit entre la Russie et l’Ukraine pourrait bien avoir un impact considérable dans certaines zones de l’Europe de l’Est ou en Asie. Malgré tout, ces assouplissements ou suppressions sont une bonne nouvelle pour les voyageurs et les entreprises. En moyenne, les acheteurs de voyages affirment que les réservations Affaires de leur entreprise sont à 33 % de leur niveau d’avant la pandémie, tandis que les fournisseurs signalent que leurs réservations de voyages d’affaires sont revenues à 42 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie.