L’IA générative, une opportunité de 28 milliards de dollars dans le Travel

1610

A l’occasion d’une table-ronde Carrefour des Experts GBTA dédiée au potentiel de l’IA générative dans le Business Travel, plusieurs éditeurs ont présenté les champs d’application de cette technologie qui représente une opportunité de marché de 28 milliards de dollars à l’échelle globale du Voyage. Comment les acteurs du Voyage d’Affaires peuvent-ils la saisir ?

L’intelligence artificielle générative par rapport à “l’IA classique” permet de créer des contenus – des services, de générer des vidéos, des traductions ou des documents quels qu’ils soient – à partir de la data. “C’est une opportunité pour le business travel où énormément de data est en jeu”, estime Jean-Christophe Carette, Sales & Account management Director Amadeus Cytric Saas, sur la scène du Carrefour des Experts GBTA du 27 février 2024.

Une technologie déjà déployée – personnalisation de la réservation, fluidification du parcours voyageur grâce à la reconnaissance faciale en aéroport ou encore l’optimisation de la gestion des expenses – lors des différentes étapes du parcours des voyageurs d’affaires. 

> A lire aussi : Pourquoi les TMC décident-elles de créer leur propre programme dédié à l’IA ?

Selon une étude Skift Research, 60% des sondés sont convaincus de l’impact de l’IA pour faciliter le traitement de tâches simples allant de la réservation, en passant par le tracking de bagages ou encore la gestion des annulations. L’IA générative est toutefois encore confrontée à des limites parmi lesquelles une potentielle rétrogradation de la qualité des services existants. “La question de la maîtrise de l’IA peut s’avérer problématique, comme c’est le cas dans le domaine de la Finance où les utilisateurs de solutions d’automatisation des transactions (HTF) perdent la maîtrise de l’outil”, ajoute Jean-Christophe Carrette.

Affaires sensibles, s’abstenir ?

Absent lors de la table-ronde, Aurélien Rodriguez, Directeur des ventes HCorpo, a tenu à faire part d’une autre problématique spécifique à certains acteurs du voyage d’affaires, à l’heure où la plupart des outils d’intelligence artificielle générative sont nourris par des données publiques.

“Ce n’est pas forcément gênant mais cela peut le devenir en fonction du niveau de sensibilité de vos données d’entreprise”, a-t-il indiqué par le biais de Julien Chambert, Fondateur de CBT Conseil et modérateur de cette table-ronde dédiée au potentiel de l’IA avant de préciser : “Il faut challenger ses fournisseurs pour savoir quelle est l’utilisation qu’ils en font et comment ils peuvent développer leur technologie pour que ces données-là restent dans un environnement que vous maîtrisez ou que vous partagez.”

> A lire aussi : En entreprise, les investissements concernant les outils d’intelligence artificielle explosent

Les prémices d’un marché porteur

L’opportunité de marché présentée par l’IA dans le Voyage d’affaires est indéniable. Joris Luongo, Enterprise Account Executive de Navan, citant les résultats d’une étude Skift Research, estime à 28 milliards de dollars l’impact de celle-ci dans le Travel, dont 8 milliards de dollars sont “de l’ordre du gain très court terme” et matérialisé notamment par l’adoption des chatbots et l’émergence de nouvelles sources de revenus publicitaires dans le secteur.

“L’IA est capable de venir nourrir de meilleurs contenus publicitaires avec des propositions qui arrivent au bon moment au bon endroit au voyageur sur un voyage donné et dans le respect de la politique voyage”, décrit-il. C’est toute la chaîne de valeur du business travel qui en tirent profit, à commencer par les travel managers qui, avec le recours à l’IA, peuvent mieux adresser leur problématiques de ROI. 

IA : des champs d’application multiples

“Avec un traitement qualitatif d’une donnée massive, on est en mesure de trouver des solutions qui permettent de faire des propositions pour réduire mon budget à isopérimètre en termes de volumes de 10%, ou pour la réduction de l’empreinte carbone de 10% en changeant les habitudes des voyageurs”, illustre-t-il. En définitive, les champs d’application de l’intelligence artificielle générative sont déjà nombreux dans l’industrie et en passe de se multiplier à mesure que celle-ci s’empare de cette technologie. Un point sur lequel semble s’accorder l’ensemble du panel, à l’instar de Stéphanie Zetlaoui, Senior Pre Sales Specialist Travel chez SAP Concur.

> A lire aussi : Business TravelTech : Comment la France est devenue championne du monde

On est au tout début de l’intelligence artificielle. On peut faire le parallèle avec l’arrivée d’internet qui a révolutionné le monde des affaires : l’IA est en train de changer le paysage du business travel et des notes des frais”, a-t-elle déclaré avant de mettre en garde l’audience sur la nécessité d’adopter une “utilisation responsable et éthique” de l’IA pour garantir la sécurité. Une mission pour laquelle l’humain jouera toujours une place prépondérante.