Publi-rédactionnel – Jenji : « Les grands acteurs de demain seront assurément des pure-players soit T, soit E » 

La jeune pousse française Jenji, continue de se développer et de prôner la dissociation du Travel et de l’Expense, tout en misant sur l’interopérabilité des solutions. Entretien avec, Pierre Queinnec, CEO et co-fondateur de Jenji.

On observe que les entreprises dissocient de plus en plus la partie Travel de l’Expense. Peut-on désormais parler d’une tendance de fond ? 

Pierre Queinnec, CEO et co-fondateur de Jenji

Pour nous, il s’agit effectivement d’une tendance de fond et cela va mettre des années à s’imposer définitivement. Si on regarde ça d’un point de vue produit, les plateformes Expense et Travel n’ont rien en commun, ou alors très peu. Il y a déjà plusieurs années, quelques personnes l’avaient compris. Aujourd’hui, on observe une tendance lourde qui tend à se déployer du côté des PMI, mais aussi des PME alors qu’auparavant elles faisaient tout pour ne pas avoir à utiliser plusieurs produits et étaient adeptes des plateformes « tout-en-un ». On voit bien désormais que la solution Expense et la solution Travel sont deux produits différents. 

Pourquoi les secteurs du Travel et de l’Expense ont-ils mis autant de temps à séparer les deux ? Qu’est ce qui a changé sur le marché ? 

Selon moi, cela vient d’abord des stratégies marketing utilisées dans le secteur. La très grande majorité des éditeurs ont prôné une approche T&E. L’un n’allait pas sans l’autre. Alors que cela soit vrai ou pas, la question est pourquoi cette idée a-t-elle mis autant de temps à être déconstruite ? Par manque d’information dans un premier temps. Mais surtout de confiance envers les offreurs. Ce n’était pas lié à une vérité sur le produit mais plutôt à une habitude de compréhension. Aujourd’hui le marché est radicalement différent car il faut que les solutions soient un minimum communicantes – à savoir connectées. On recherche l’interopérabilité et on s’attend à ce que les différents produits puissent être connectés les uns aux autres. Il y a également un impact avec les nouveaux acteurs du marché. Lorsque vous connaissez une forte croissance, vous devez vous concentrer sur un domaine et le faire bien. Il est déjà extrêmement difficile de s’occuper d’une solution Travel ou Expense globale, d’où le besoin de se recentrer sur son cœur de métier. Les grands acteurs de demain seront assurément des experts, à savoir des pure-players soit T, soit E. 

Chez Jenji, c’est ce que vous prônez depuis le début, cela vous conforte-t-il dans votre stratégie ? 

Oui totalement. Alors que l’idée de dissocier les deux était encore courante il y a quelques années, aujourd’hui elle commence à gagner l’adhésion du marché. Nous sommes totalement confortés dans notre choix et nous croyons surtout en l’interopérabilité des solutions. Cela fait d’ailleurs partie de notre ADN et c’est la base de toute solution moderne. 

Où en êtes-vous dans vos projets et l’amélioration de votre solution ? 

Nous en sommes convaincus depuis le début mais, pour nous, le prochain enjeu concerne la data. Actuellement, la plupart des analyses sont faites à la main et on est persuadé que la data pro-active va peu à peu changer le marché. Cette capacité à intégrer des sources de données qui vont être disparates, c’est cela qui va amener une véritable valeur dans le secteur et apporter des solutions qui vont significativement améliorer le ROI ou le process Expense de chaque entreprise. Nous continuons donc d’exécuter notre roadmap en ce sens et en essayant d’apporter toujours plus d’intelligence et d’automatisation à notre plateforme.