Une borne de check-in compte plus de microbes qu’un siège de wc !

Les voyageurs d'affaires mysophobes ou hypocondriaques ont tout intérêt à ne pas lire les lignes suivantes. En effet, selon le site d'assurances de voyage Insurancequotes, les bornes de check-in abritent plus de bactéries et de germes que le siège des toilettes.

Des chercheurs ont passé 3 aéroports américains au microscope. Et leur découverte n'est pas des plus ragoûtantes. Les bornes d'enregistrement en libre service qui se multiplient au sein des plates-formes comptent 253 857 CFU par pouce² (colony forming unit : unité formatrice de colonies de germes par pouce²). Un taux bien supérieur au 172 CFU présents sur les sièges des toilettes par exemple.

Selon cette étude mise en avant par Insurancequotes, les autres points noirs niveau propreté sur les installations aéroportuaires sont les accoudoirs des sièges installés dans les salles d'embarquement (21 630 CFUs) et les boutons des fontaines à eau (19 181 CFUs).

Dans les avions, les phobiques des microbes ont aussi intérêt à bien se laver les mains après avoir touché le bouton de la chasse d'eau (95 145 CFUs), la tablette du siège (11 595 CFUs) et l'attache de la ceinture (1 116 CFUs).