USA : Marriott reçoit une amende de 600 000 dollars pour avoir brouillé les hotspots de ses clients

Pour les voyageurs d'affaires et les professionnels du Business Travel, avoir une connexion internet est très important. Certains s'équipent d'un hotspot wifi personnel pour rester toujours connectés mais également éviter de payer des suppléments dans les hôtels et les conférences. Les autorités américaines ont infligé une amende de 600 000 dollars à Marriott car le groupe hôtelier bloquait ces équipements dans ses établissements Gaylord.

Le participant d'une conférence organisée dans un hôtel géré par Marriott le Gaylord Opryland Resort and Convention Center de Nashville (Tennessee) a découvert que l'établissement bloquait le fonctionnement de son hotspot portatif. Cette mésaventure lui était déjà arrivée dans une autre propriété Gaylord. Le client s'est donc plaint auprès de la Federal Communications Commission (FCC). Après avoir étudié le dossier, l'agence américaine chargée de réguler les télécommunications a remarqué que Marriott faisait payer aux organisateurs d’événement entre 250 et 1000 dollars par appareil pour avoir le wifi des établissements Gaylord et bloquait les bornes wifi personnelles. L'organisation a décidé de remettre une amende de 600 000 dollars au groupe hôtelier.

Si l'entreprise a accepté l'amende, elle se défend d'avoir brouiller le wifi des voyageurs. Elle a expliqué que le but n'était pas d'obliger les clients à utiliser son propre réseau mais de les protéger. Elle voulait ainsi éviter que ses hôtes ne se connectent à des réseaux pirates et soient victimes de vols de données ou d'identité. Le groupe hôtelier assure que ses actions étaient légales et encourage la FCC à revoir ses règles «pour éliminer la confusion» et «évaluer le bien-fondé de sa politique»