Aéroport de Montpellier réalise une année record

L'aéroport Montpellier-Méditerranée a battu son record annuel de trafic en accueillant 1 849 410 passagers en 2017. Le précédent record remontait à l’an 2000.

L'aéroport de Montpellier a pulvérisé son record de l'an 2000 (1 733000 voyageurs) en gérant 1 849 410 passagers commerciaux en 2017. Il a ainsi réalisé un taux de croissance annuel de 10,67%. La plate-forme précise que "Cette performance s’ajoute à celle de 2016 qui avait totalisé 161 000 passagers supplémentaires et déjà une croissance à deux chiffres. Ainsi, en deux années, quelque 340 000 voyageurs ont été gagnés, soit bien plus que tout au long des 15 années précédentes".

Par ailleurs, AMM avait établi un nouveau record mensuel en juillet 2017 (avec un total de 205 000) et avait battu à plusieurs reprises son record journalier (9 324 passagers le vendredi 7 juillet). Si le groupe Air France/KLM (dont ses filiales Hop! et Transavia) assure toujours près de 60% de l’activité montpelliéraine, il est à noter la progression sensible de deux compagnies : Air Arabia, et Volotea. Les deux transporteurs flirtent avec les 160 000 passagers. easyJet, n°2 sur la plate-forme, atteint pour sa part les 200 000 voyageurs.

Le domestique et l'international s'envolent
En termes de destinations, les vols domestiques (intra nationaux) gagnent près de 12,5%, grâce notamment aux excellentes performances de La Navette de et vers Orly (+17,4%) et la desserte de et vers Nantes (+12,1%).

Les routes européennes sont en augmentation plus légère (+2,2%), avec particulièrement l’excellent résultat de Dublin (+35%), mais aussi les hausses enregistrées avec Londres Gatwick (+5%) malgré des volumes déjà très élevés, Amsterdam (+3,7%) ou Rotterdam (+9,2%).

Enfin, l’international (hors Europe) gagne 20% de passagers : Alger connaît un doublement, quand Nador gagne 24,6%, Fès 27,1% et Marrakech 43,6%.

Emmanuel Brehmer, Président du Directoire de l’Aéroport Montpellier-Méditerranée, ajoute "L’année 2018 sera ainsi celle de la consolidation : nous devrions atteindre ce même chiffre, voire le dépasser légèrement avec une offre de destinations presque identique enrichie cependant par l’ouverture de Munich. À cette consolidation, il convient d’ajouter la métamorphose. D’ici à la fin de l’année, l’aéroport et sa plate-forme présenteront un nouveau visage et nous serons alors prêts à engager une nouvelle phase de forte croissance".

Des travaux d'agrandissement vont débuter
Les chantiers de construction d'un complexe hôtelier et d’immeubles de bureaux vont être prochainement lancés. Par ailleurs d‘importants aménagements paysagers sont prévus. Ces différents projets donneront une nouvelle allure à la voie d’accès principale.

Côté infrastructures aéroportuaires, la construction d’un nouveau terminal, dans le prolongement des aérogares existantes, débutera début mars pour une livraison au printemps 2019. L'installation pourra traiter alors jusqu’à 2,5 millions de passagers. Après une seconde phase d’extension, la capacité atteindra plus 3 millions.