Air France provisionne 350 millions d’euros face à la hausse du pétrole

C’est la grande crainte des compagnies aérienne, le baril à 100 $ avant la fin juin. Et cette crainte semble justifiée selon les experts des énergies fossiles qui prévoient que « la crise géopolitique aura des conséquences sur le prix du pétrole et indirectement sur la croissance européenne ». Dès hier, le prix du baril […]

C’est la grande crainte des compagnies aérienne, le baril à 100 $ avant la fin juin. Et cette crainte semble justifiée selon les experts des énergies fossiles qui prévoient que « la crise géopolitique aura des conséquences sur le prix du pétrole et indirectement sur la croissance européenne ». Dès hier, le prix du baril a franchi la barre des 80 $.

Une vue qui confirme les analyses politiques sur les décisions de Donald Trump. La crise au Moyen-Orient profite pleinement aux USA qui n’ont jamais produit autant de pétrole qu’au cours de ce premier trimestre 2018. Selon le Ministre du Trésor, les États Unis seront totalement autonomes en matière d’énergie fossile à la fin de cette année.

Conséquence indirecte, le prix du transport aérien devrait augmenter de plus de 2% en 2018. Air France a déjà provisionné 350 millions d'euros pour faire face à cette hausse. British Airways et Lufthansa devraient en faire de même la semaine prochaine.