Alitalia/Air France, quand les rumeurs décollent !

Quid des relations entre Air France et Alitalia ? Sur fond de mauvaise santé financière de la compagnie italienne et de rumeurs sur l’appétit d’Etihad, son actionnaire du Golfe, les rumeurs vont bon train !

Le divorce entre Air France-KLM et Alitalia serait de plus en plus inévitable selon le journal Les Echos qui en veut pour preuve la fin supposée de la Joint-Venture transatlantique entre la compagnie française et la compagnie transalpine. A ceci près que l’accord en question court jusqu’en 2022. La compagnie française voudrait-elle le rompre avant son échéance ? Ce n’est pas impossible, un contrat peut toujours se remettre en cause et les pressions d’Etihad pourraient inciter la compagnie transalpine à y réfléchir. Les slots de Milan-Linate constituent un joyau qui pourraient aider la compagnie du Golfe à prendre pied sur le marché des vols entre l'Europe et les USA.

Mais pour l’heure, c’est en fait une autre Join-Venture qui vient à échéance en janvier 2017, la co-entreprise européenne. Quid des discussions, bien réelles ? Un porte-parole de la compagnie explique qu'elles "sont toujours en cours" et que "Rien n’est tranché". Accord renouvelé, rompu, réaménagé, il affirme que toutes les options sont encore possibles. Alitalia, toujours en difficulté, ne fait certainement pas cavalier seul dans ces discussions et la proximité avec son actionnaire de référence joue certainement dans les échanges.

Il reste un troisième sujet, la participation d’Air France au capital d’Alitalia. En voulant filialiser sa maintenance, la compagnie française semble être prête à vendre ses bijoux de famille, alors pourquoi pas celui-ci ? Mais qui pour reprendre ses parts, Etihad étant déjà au taquet légal avec ses 49% d’Alitalia ?

Manifestement l’eau bout sous le couvercle et rien ne filtre, ce qui alimente les discussions. Et les rumeurs !