Alitalia pourrait supprimer 2000 postes

Lors de l'entrée d'Etihad Airways dans son capital, Alitalia s'était engagée à être rentable en 2017, mais elle a bien du mal à redresser la barre. Pour apaiser son actionnaire, la compagnie italienne pourrait s'engager dans une importante restructuration qui se traduirait entre autres par la suppression de 2000 emplois.

Afin de revenir dans le vert, Alitalia envisagerait de supprimer 2000 emplois, selon des sources proches du dossier. Cela représente un sixième de ses effectifs. Cette restructuration, souhaitée par Etihad Airways, pourrait également la conduire à clouer au sol 20 avions - principalement des A320 - et à supprimer les liaisons domestiques et régionales non rentables.

Selon les sources de Reuters, ce nouveau programme devrait lui permet d'améliorer ses résultats. Des pertes seraient, malgré tout, encore à attendre pendant 2 ou 3 ans.

Le plan peut également être vu comme un geste envers Etihad avec qui les relations semblent tendues. Les deux entreprises auraient des divergences sur la stratégique à suivre alors que les progrès tardent.

Lors de l'arrivée de la compagnie du Golfe dans son capital en 2014, l'entreprise italienne s'était engagée à être rentable en 2017. Mais, elle perd actuellement 500 000 euros par jour.

Alitalia n'a pas souhaité s’exprimer sur ces informations. Elle a simplement indiqué que la prochaine étape de son plan industriel serait bientôt présentée à son conseil d'administration et à son personnel.