Brussels Airlines: +3,2% de passagers en 2016

Brussels Airlines a accueilli 7,7 millions de passagers à bord de ses avions en 2016, un trafic en hausse de 3,2% par rapport à 2015. La compagnie a ainsi eu moins de difficultés à remonter la pente après les attentats de mars dernier que son hub Brussels Airport (-7% en 2016).

Les résultats de sa nouvelle filiale expliquent peut-être pourquoi le groupe Lufthansa tenait tant à reprendre la totalité de la compagnie: Brussels Airlines a géré 7 736 791 voyageurs au cours des 12 derniers mois, soit 241 646 clients de plus qu'en 2015. Aussi bien les vols intra-européens que les liaisons avec l’Afrique et l’Amérique du Nord ont enregistré une croissance du trafic passagers.

Sur les 7,736 millions de passagers, 6,56 millions étaient à bord d'un service intra-européen, 883.995 voyageurs ont volé entre Brussels Airport et l'Afrique, et 290.836 clients ont pris un vol vers ou au départ de l’Amérique du Nord. Le taux d’occupation a très légèrement diminué pour se retrouver à 74,9%. La capacité a augmenté de 6,8% tandis que les « passagers-kilomètres payants » (revenue passager kilometres) ont connu une croissance de 7,4%.

La compagnie belge souligne que "La croissance du trafic passager a été réalisée dans des conditions de marché difficiles. Les chiffres de 2016 sont satisfaisants compte tenu des attaques terroristes qui avaient secoué la Belgique au printemps et qui ont conduit à une diminution très importante du nombre de passagers voyageant vers la Belgique. Le trafic point à point a ainsi connu une mauvaise année 2016. Brussels Airlines a été en mesure de compenser partiellement cette tendance par la croissance du nombre de passagers en transfert à Bruxelles, mais il reste néanmoins important de continuer à promouvoir la Belgique comme une destination touristique et économique très attrayante".

Décembre 2016
Au mois de décembre 2016, le nombre de passagers a augmenté de 15,2% et le taux d'occupation de 1,7 point. Le transporteur précise "En comparant le mois de décembre 2016 avec celui de l’année précédente, il faut tenir compte de ‘l’état d’urgence’ de Bruxelles en 2015, qui a causé une chute du nombre de passagers".