CDG Express : un report de 2 ans validé par le gouvernement

La Présidente d'Île-de-France Mobilités et de la Région IDF a annoncé que la mise en service du CDG Express serait reporté de 2 ans.

Après avoir proposé 2 scénarios différents au gouvernement, Valérie Pécresse se, "félicite que le gouvernement ait entendu les avertissements lancés par la Région et Île-de-France Mobilités quant au calendrier intenable du CDG Express". En effet, il y a quelques semaines le projet était au cœur du débat concernant le lancement des travaux. Deux scénarios avait alors été proposés : une mise en circulation du nouveau train en mai 2024, mais avec "une nécessaire réduction du service du RER B" jusque fin 2025 ou une livraison du CDG Express après les JO, en décembre 2025, en étalant les chantiers.

C'est donc cette dernière option qui a été validée. "Reporter de deux ans la mise en service de cette liaison, indispensable à moyen terme à
l’attractivité de l’Île-de-France, était la seule option raisonnable pour éviter de dégrader les conditions de transport de millions de voyageurs du RER B et des autres lignes du Nord de l’Île-de-France (RER E, Lignes P, H, K)"
, a ajouté Valérie Pécresse.

Cependant la région et IDF Mobilités seront très vigilants sur :
- La sanctuarisation des transports du quotidien aux heures de pointe ;
- La limitation au maximum des interruptions de circulation en début de soirée et le weekend ;
- La réalisation prioritaire des travaux de rénovation et de modernisation du RER B ;
- Les conditions d’indemnisation des voyageurs par SNCF Réseau et ADP, maîtres
d’ouvrage du projet, en cas d’aléas de chantier qui dégraderaient la qualité de service.

Pour les JO, les acteurs du transport et le gouvernement travaille actuellement à trouver une nouvelle solution afin d'accueillir les flux de voyageurs dans de bonnes conditions sans (trop) perturber le quotidien des franciliens.