Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mercredi 10 Avril 2019

#ESCAET : Le Day Use, une nouvelle façon de voyager lors d’un déplacement professionnel



Longue escale, vol retardé, rendez-vous d’affaires annulé, structure peu adaptée pour une réunion … Voici de nombreux aléas rencontrés par les voyageurs d’affaires pendant leurs déplacements professionnels. Aujourd’hui, ces galères du quotidien peuvent être évitées grâce au « Day Use »,



Crédit photo : @yuni_ladyday2
Crédit photo : @yuni_ladyday2
Le « Day use » est le fait de réserver une chambre d’hôtel en journée. En tant que voyageurs d’affaires, vous pouvez y faire appel pour de multiple raisons :
• Lors d’une longue escale, vous souhaitez vous doucher, vous reposer et récupérer de vos heures de sommeil perdues.
• Après 8h de vol, vous souhaitez vous rafraîchir et mettre une tenue adéquate pour votre rendez-vous d’affaires.
• Lorsque l’un de vos rendez-vous est annulé, vous avez plusieurs heures à attendre et vous souhaiteriez travailler dans un espace calme.
• Lors de la signature d’un important contrat par exemple où vous n’avez pas accès à une salle de réunion et vous aimeriez un espace approprié.
• …

Tous ces aléas peuvent affecter le travail et la productivité des voyageurs qui sont moins performants à cause des imprévus rencontrés pendant leurs déplacements. En effet, selon une étude publiée par GBTA "Business Traveler Study : the cost of mishaps", il est estimé que le temps perdu et non travaillé lors d’un déplacement professionnel représenterait une perte de revenus pour l'entreprise à hauteur de 550€ par personne et par voyage. Aujourd’hui grâce au « Day Use », les voyageurs d’affaires peuvent réserver une chambre d’hôtel en journée pour se reposer, se changer, travailler ou recevoir des clients. L’utilisation de chambre en journée pourrait permettre aux entreprises d’optimiser leur retour sur investissement et d’améliorer la productivité pendant les déplacements de leurs collaborateurs.

Une option pour la clientèle affaires

La première solution de réservation de chambres d’hôtels en journée a été créée en 2010 par David Lebée et s’appelle Dayuse.com. Elle a rapidement été rejoint par de nombreux acteurs comme RoomForDay.com, SoRom-hotel.com et DayBreakHotels. Ces plateformes mettent à disposition de leurs clients, un contenu exhaustif d’hôtels partenaires. Le voyageur peut ainsi trouver des tarifs jusqu’à 75% inférieurs à ceux d’une nuitée classique et l’annulation est gratuite jusqu’à la dernière minute. Ces fournisseurs connaissent un fort taux d’adoption auprès de la clientèle Affaires, d’environ 30%. Selon David Lebée, ce chiffre augmentera dans les années à venir. Cette offre séduit la clientèle Affaires de par sa praticité mais aussi grâce aux nombreux établissements partenaires idéalement situés proche des aéroports, des gares et des centres villes.

Pour réserver, les voyageurs d’affaires peuvent directement passer par des plateformes online de différents fournisseurs ou, depuis septembre 2018, réserver le contenu de Dayuse.com depuis le HBT CDS. Ainsi, les collaborateurs possédant, en connectivité directe, la solution hôtels de CDS peuvent réserver directement une chambre d’hôtel en journée sur leur HBT dans un onglet à part de l’hôtellerie classique. Pour les clients possédant la solution CDS via leur SBT (contrat de Global Reseller Agreement), ils doivent passer en offline via leur agence de voyages pour réserver un « Day Use » afin d’éviter toute confusion. En effet, les SBT habituellement paramétrés selon une politique de Best Buy font remonter en premier les offres de « Day Use » car elles s’avèrent moins onéreuses que les nuitées classiques.
A terme, l’objectif des plateformes de « Day Use » est de pouvoir s’intégrer à l’ensemble des HBT du marché et de pouvoir ensuite être directement réservables sur les SBT. Pour cela, il faudrait ajouter un onglet supplémentaire aux onglets déjà existants dans le SBT (avion, train, location de voiture, hébergement), avec la location d’hôtel en journée. En plus, il serait intéressant, en cas d’un vol long-courrier avec escale, de faire apparaître lors de la réservation du vol une fenêtre pop-up qui proposerait au client de réserver un « Day use » pour se reposer.

L'enjeu : adapter les outils de réservation

Pour les hôteliers, le « Day use » leur donne la possibilité d’augmenter leurs revenus en rentabilisant les chambres vides en journée. Cette pratique permet d’augmenter le prix moyen des chambres, donc le RevPar et ainsi créer du chiffre d’affaires supplémentaire. En revanche, les acteurs doivent s’adapter car leurs outils de gestion de stock (Property Management Systems) ne sont pas paramétrés pour enregistrer deux check-in sur une même chambre dans une même journée. Les différentes plateformes de réservation de « Day use » mettent à la disposition des hôtels des extranets où les hôteliers peuvent gérer manuellement, ou via un channel manager, leur stock de chambre “à la carte”.

Concernant la gestion du nettoyage des chambres, les hôteliers doivent en amont budgéter le coût de la mise à blanc de leur chambre pour connaître leur coût de gestion et ainsi savoir à quel prix la chambre peut engendrer de la rentabilité. Ensuite, l’hôtelier devra prévoir en conséquence les plannings des femmes de chambre afin que certaines fassent leur “shift” l’après-midi en fonction des réservations de « Day use » pour la mise à blanc des chambres réservées par d’autres clients le soir.


Une option qui a tout pour plaire

En revanche, si les équipes de housekeeping et de réception ne sont pas assidues, le « Day use » peut être contreproductif et représenter une perte de revenus pour l’établissement. Si les techniciens de surface ne nettoient pas la chambre à temps, les ventes ne pourront pas être réalisées. De même, si les réceptionnistes ne mettent pas un over-catégorie sur la chambre en « Day use », celle-ci va être bloquée à la vente pour une nuitée classique pendant un laps de temps, ce qui risque de faire perdre des ventes potentielles. Prenons l’exemple d’un établissement qui gère bien ses ventes de « Day use » : pour une chambre il peut vendre dans une même journée son full price (100€) plus son prix remisé (50€) en « Day use ». Dans le cas contraire l’établissement ne fera que l’une ou l’autre vente.

Afin que cette tendance puisse se démocratiser auprès des voyageurs d'affaires, il sera nécessaire que les éditeurs de solutions technologiques mettent en place des interfaces et de nouveaux PMS adaptés à cette offre. De plus, les Travel Managers devront l’intégrer à leur stratégie de Mobility Management et adapter leurs achats et négociations Travel. A terme, le « Day use » deviendra une option où tous les acteurs y trouveront leur compte : l’hôtel enregistrera une nouvelle consommation, le voyageur vivra une meilleure expérience de voyage et l’entreprise verra sa productivité augmenter.

Clémentine Gros
Etudiante en MBA2 International Travel Manager à l'ESCAET


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.