EasyJet est toujours intéressée par Alitalia

Le nouveau gouvernement italien souhaite nationaliser à nouveau Alitalia. Ce projet ne semble pas refroidir EasyJet. Johan Lundgren, CEO de la compagnie britannique, a assuré que son entreprise était toujours intéressée par sa consœur italienne.

Le nouveau gouvernement italien veut qu'Alitalia revienne dans le giron national. Le ministre des Transports, Danilo Toninelli, souhaite ainsi que 51% du capital soient contrôlés par l'Italie, "avec un partenaire qui la fera voler". Il a ajouté que "L'italianité est un point fondamental pour le futur" de la compagnie.

Ces déclarations ne semblent pas inquiéter EasyJet. Interrogé en marge du salon aéronautique Farnborough air show, le CEO de l'entreprise britannique Johan Lundgren a une nouvelle fois fait part de la volonté d'EasyJet d'entrer dans le capital d'Alitalia. Toutefois, il a ajouté qu'il discuterait avec le nouveau gouvernement italien - en fonction depuis juin - afin "de comprendre ce qu'il pense".

Alitalia qui est menacée de faillite, a repris des couleurs ces derniers mois.