Egencia surfe sur l’Intelligence Artificielle

En 2017, pas moins d'une vingtaine d'études seront publiées sur l'intelligence artificielle dans le voyage d'affaires. C'est vraiment LE sujet du moment et Egencia n'est pas en reste en livrant sa vision de l'IA via son Business Travel and Technology Survey. Une étude qui confirme que les voyageurs d'affaires français sont toujours en attente d’évolutions technologiques pour améliorer encore plus leur expérience de voyage.

Nouvel épisode de l'étude "Business Travel and Technology Survey", publiée en plusieurs parties. Après le comportement des voyageurs d'affaires en déplacement, voici l'aspect technologique de cette étude. Elle confirme que l’intelligence artificielle (IA) et la réalité virtuelle (RV) sont des attentes fortes des voyageurs sur le voyage d’affaires : "Les Français sont encore dans l’attente d’améliorations face au potentiel de ces nouvelles technologies pour l’expérience du voyage d’affaires".

Selon Egencia, "Alors que les voyageurs d'affaires français sont prudemment optimistes quant aux avancées des technologies émergentes, ils reconnaissent aussi le besoin d'un équilibre entre la technologie et l'interaction humaine". Et de détailler : 44% des voyageurs d’affaires français interrogés pensent que les avancées de l’IA peuvent améliorer leurs expériences voyages et 61% rejettent l’idée selon laquelle elle pourrait mettre fin à l’humanité telle que nous la connaissons aujourd’hui. Pour autant, 60% d’entre eux souhaitent toujours conserver une interaction humaine même lorsqu’ils ne rencontrent aucun problème. Rien de bien nouveau sous le soleil mais une réelle confirmation des craintes et des attraits face aux nouvelles technologies.

Seul bémol que l'on pourrait apporter à ce travail, l'absence d'une vision applicative de ce que l'intelligence artificielle pourrait apporter concrètement aux voyageurs. Aujourd'hui, et c'est encore le point noir à en juger par les études concurrentes, on évoque plus souvent des possibilités que des applications concrètes. D'autant plus, et les échanges menés dans le cadre d'Univ'Airplus le 5 septembre dernier le démontrent : l'utilisateur est plus souvent dans la crainte du système que dans la vision des outils.

Egencia affirme cependant que "Les voyageurs d’affaires français continuent d’exiger une plus grande accessibilité sur tous leurs appareils nomades et donc des attentes fortes en matière de développements et d’améliorations technologique". C'est sans doute vrai même, même si la plupart des enquêtes commentent le peu d'applications dédiées au business travel installées sur les mobiles des voyageurs d'affaires qui regrettent le plus souvent des fonctionnalités multiples sans intérêt.
Mais pour enfoncer le clou, Egencia fournit des chiffres :
  • 61% des voyageurs d’affaires français souhaitent gérer de manière plus efficace leurs déplacements professionnels,
  • 51% voudraient pouvoir faire plus avec leurs mobiles,
  • 41% souhaitent pouvoir envoyer un message texte pour mettre en jour leur voyage d’affaires.
Pour éviter que l'intelligence artificielle ne demeure un effet de mode, comme le reprochait un de nos lecteurs, il faut désormais entrer dans les détails et la faisabilité de cette technologie qui, on le sait aujourd'hui, sera totalement transparente pour le voyageur d'affaires. Julien Chambert a esquissé quelques pistes sur DeplacementsPros. Faut-il alors s'attarder sur les coulisses de l'outil ou, au contraire, montrer concrètement les possibilités de l'ensemble. C'est la question qui sera posé à l'IFTM Top Resa dans le cadre des Journées Internationales du voyage d'affaires.