Etihad autorisée à embarquer les ordinateurs à bord vers les USA

La politique étrangère "à la tête du client" de l’administration Trump va permettre à Abu Dhabi, (pays ami des américains dans le Golfe), de lever l’interdiction faite aux compagnies aériennes d’embarquer en cabine un ordinateur ou une tablette. Dans une déclaration officielle, le porte-parole de la Sécurité intérieure, David Lapan, a précisé que "des mesures […]

La politique étrangère "à la tête du client" de l’administration Trump va permettre à Abu Dhabi, (pays ami des américains dans le Golfe), de lever l’interdiction faite aux compagnies aériennes d’embarquer en cabine un ordinateur ou une tablette. Dans une déclaration officielle, le porte-parole de la Sécurité intérieure, David Lapan, a précisé que "des mesures ont été mises en œuvre correctement et que les premiers contrôles sont de nature à nous rassurer".

Etihad, qui exploite 45 vols par semaine entre Abu Dhabi et six villes aux États-Unis, n’a pas officiellement commenté l’information mais se réjouit de cette décision. Elle est sans doute à rapprocher de la décision américaine de demander un renforcement général des contrôles sur les vols à destination de son territoire.