IAG, les vols long courrier low cost au départ de Barcelone pourront-ils intéresser les voyageurs d’affaires ?

Annoncée la veille de Noël, la mise en place par IAG de vols long-courriers low cost au départ de Barcelone pourrait-elle changer la donne pour les entreprises du Sud Ouest ? Sans doute si l’on en croit le menu de cette nouvelle compagnie : Los Angeles, San Francisco, Buenos Aires, Santiago, La Havane et Tokyo. Des destinations en projet car IAG n’a pas encore confirmé les lignes qui seront disponibles en juin 2017.

Après Norwegian qui a manifesté son intention de proposer des vols transatlantiques low cost, c’est au tour d’IAG, société mère de de British Airways, de regarder le potentiel que propose la ville de Barcelone. Pour des entreprises françaises installées dans la capitale catalane, c’est une opportunité intéressante. "On peut même imaginer que le sud de la France, de Montpellier à Perpignan, puisse profiter de l’aubaine si les prix sont attractifs", remarque Jean-Claude Martin, chef d’entreprise dans l'Aude. Les futures lignes peuvent être attractives mais attention, on l'a vu avec Norwegian, le buzz ne suffit plus à garantir le succès car les nombreuses promotions vers les USA ne lui sont guère favorables.

L’Espagne est un marché qui se développe à l’international que ce soient pour les affaires ou le tourisme, mais selon Jay Rogers, analyste spécialisé de l’aérien européen, "La hausse annoncée et régulière des prix du baril de pétrole risque de venir bouleverser les prévisions optimistes de la fin 2016". Les compagnies "low cost" pourraient perdre de leur rentabilité, sauf à ajouter des "contributions pétrole" à leurs tarifs, comme les compagnies régulières...

A priori, IAG utiliserait les avions d’Aer Lingus pour cette nouvelle compagnie mais se réserve aussi la possibilité de faire appel au marché locatif en fonction des appareils disponibles sur le marché.