Jet Airways dans les turbulences: plan de relance et démission des dirigeants

C'est sur l'air de "Tout va très bien Madame la marquise" que la compagnie aérienne cherche à rassurer le marché , en publiant un communiqué dans lequel elle déplore "les perturbations actuelles" tout en affirmant qu'elles ne sont que "temporaires."

Résolument optimistes ou adeptes de la méthode Coué, les responsables de Jet Airways, persistent, communiqué après communiqué, à déclarer que la compagnie conserve la confiance de ses partenaires.

Même si aujourd'hui les deux tiers de sa flotte est clouée au sol, elle déclare que "aucun appareil de Jet Airways n’a été immobilisé au sol."

Quoi qu'il en soit, plusieurs mesures importantes sont intervenues lundi 25 mars après un nouveau Conseil d'Administration. Toute l'équipe dirigeante de Jet Airways, y compris son fondateur, ont démissionné et les créances ont été transformées en capitaux. Le consortium de prêteurs indiens, dirigé par la State Bank of India (SBI), deviendra donc l'actionnaire majoritaire de Jet Airways.

Ce plan de relance, qui s'inscrit sur le long terme, devrait permettre à la compagnie de redémarrer l'ensemble de ses activités au plus vite.

Jet Airways "regrette sincèrement les perturbations actuelles" sur son réseau domestique dues à "l'annulation de certains vols" et assure à tous ses passagers qu’il s’agit d’une situation temporaire en précisant que les vols au départ de Paris et d’Amsterdam continuent d’être opérés.

En partenariat avec Air France KLM, Jet Airways propose des vols quotidiens entre Paris et Mumbai, Chennnai ainsi qu’au départ d’Amsterdam vers Mumbai, Delhi et Bangalore. La compagnie propose également un vol quotidien depuis Amsterdam vers Toronto..