L’Europe demande un contrôle des moteurs similaires à ceux de Southwest

Le moteur d'un B737 de Southwest a explosé en vol et brisé un des hublots, le 17 avril dernier. Après cet accident qui a fait un mort, l’Agence européenne de la sécurité aérienne suit les traces de sa consœur américaine, la FAA, et demande un contrôle des moteurs les plus anciens similaires à celui qui s'est abîmé en vol.

Après l'accident survenu sur le vol de Southwest, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a demandé la vérification des moteurs de B737 similaires à celui qui a explosé.

La directive, publiée le 20 avril 2018, réclame ainsi un examen sous 20 jours des réacteurs CFM56-7B ayant effectué plus de 30.000 rotations. Les machines les plus récentes devront être contrôlées dans un délai de 133 jours. Par ailleurs, l'organisation demande que cette inspection soit répétée tous les 3000 cycles (soit environ 2 ans).

L'agence de sécurité aérien américaine la FAA a donné des consignes similaires aux compagnies.